LEA ASSASSINATS SELECTIFS SE POURSUIVENT AU BURUNDI DANS UNE IMPUNITE GENERALE.

Les assassinats sélectifs au Burundi se poursuivent sans aucune inquiétude dans une impunité généralisée.

Dans six jours seulement du 14 au19 juin 2021, nous déplorons cinq cadavres retrouvés dans les provinces de Karuzi, Rumonge, Kayanza et Cibitoke, des personnes tuées férocement à la machette.

1) En province de Karuzi : Sylvestre BIDOREYE de la colline Gisasa commune Gitaramuka a été tué à la machette par imbonerakure et jeté dans la rivière Nyabiho.

Siméon BARUTWANAYO enseignant a Gatonde commune Nyabikere a été aussi tué à la machette.

2) En commune Rumonge, Anaclet NDIKUMANA de la colline Gatsinda commune Buyengero a été également tué à la machette.

3) En commune Kayanza, Fabien CISHAHAYO infirmier en commune Muhanga, son cadavre a été retrouvé visiblement tué à la machette.

4) En province de Cibitoke un vieillard de 60 ans de la colline Ruvumera, commune Rugombo du nom de Gabriel MBUZUKWINGIRA a été retrouvee assassiné à la machette.

Curieusement la police de ces localités a le même slogan << les enquêtes ont commencé>>. Malheureusement sans aboutir à l’appréhension des auteurs pour les traduire en justice.

L’Association des Amis de la Nature lance appel au gouvernement du Burundi d’arrêter ces crimes sans aucune condition et dans l’immédiat et ce gouvernement en a la possibilité évidente.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s