SUSPENSION DE 7 ORGANISATIONS D’EXPLOITATIONS MINIERESAU BURUNDI.

L’Association des Amis de la Nature salue hautement les dernières mesures prises par le Président Evariste Ndayishimiye de suspendre toutes les activités d’exploitations minières au Burundi

Le Burundi a suspendu les opérations de sept sociétés minières internationales, estimant ne pas bénéficier d’une juste part dans les revenus générés par l’extraction des richesses de son sol.

En effet, notre organisation se réjouit de l’une des rares affirmations du gouvernement du Burundi dans ce domaine minier où en moyenne dans l’attribution de ces contrats, 90  de la production revenait aux entreprises contre seulement 10% au trésor public. Une situation qui participe à appauvrir la population burundaise.

L’une des entreprises visées opère Gakara, l’une des plus importantes mines au monde pour les terres rares, des composants clé dans les produits de haute-technologie.

Dans une lettre envoyée à ces entreprises, le ministre des Mines Ibrahim Uwizeye a déclaré que cette décision avait été prise en raison de « nombreux manquements » du code minier. Ajoutant que L’Etat, propriétaire du sol et des minerais, n’en tire pas de profit comme il devrait« , affirme la lettre au sujet des produits miniers.

Estimant également que les conventions actuelles « déséquilibrées”, que le gouvernement cherchait à établir des accords « gagnant-gagnant ».

« Nous voulons renégocier toutes ces conventions au profit du peuple car ces minerais doivent servir à financer le développement du pays« , dit-il.

Les sept entreprises concernées sont d’origine britannique, chinoise et russe mais la principale cible du gouvernement est Rainbow Rare Earths, cotée au Royaume-Uni.

Via une filiale détenue à 10 % par l’Etat burundais, Rainbow opère Gakara (ouest), la seule mine de terres rares en production d’Afrique.

D’autres de ces sociétés produisent de l’or ou du coltan, principalement utilisés dans les équipements électroniques.

La société avait reçu le permis d’exploitation en date du 12 octobre 2017 pour exploiter de l’or et des minerais associés dans le périmètre Cimba de la commune Mabayi en province de Cibitoke.

Rappelons que mercredi 19 mai 2021, la population venant des différentes localités a bloqué avec de grosses pierres toutes les routes menant vers les sites d’extraction des mines de la société Tanganyika Mining Burundi sur les collines de Mageyo, Gakerekwa, Gafumbegeti, Mukoma, Rutorero et Muhungu de la commune de Mabayi.

L’Association des Amis de la Nature espère que dans les nouveaux contrats avec ces entreprises qu’il aura de la transparence, de l’inclusion et association de la population locale que la disponibilité des indemnisations dans les délais légaux et les redevances de cette population. Notre organisation espère également qu’il n ;y aura plus l’opacité dans les nouveaux contrats.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s