LA SITUATION DES DEFENSEURS DES DROITS DE L’HOMME DU MOIS DE JUIN 2020 AU BURUNDI

Le 5 juin 2020, la cour d’appel de Ntahangwa a confirmé la condamnation de quatre journalistes d’Iwacu arrêtés en octobre 2019, alors  qu’ils tentaient de faire un reportage en province de Bubanza sur une attaque de la rébellion Raid-Tabara. Ils avaient étaient condamnés a deux ans de prison et d’une amande  d’un million de francs burundais par chacun.

Le 16 juin 2020, l’organisation internationale Oxfam présente au Burundi depuis une trentaine d’années a annoncé la fermeture de ses bureaux sous peu à l’origine le manque de moyens financiers.

Incarcérés le 22/06/2020 par le commissaire de police de la commune Ntahangwa, les sept travailleurs de la société de gardiennage ASEC, à savoir Manirakiza  Elvin ,Alex  Niyonkuru, Ivete  Dukundimana  , Nirera  Leonard ,Protais Niyikomeye, Jean Luc Ndayikunda  et Nduwimana  Philibert Président du syndicat de cette organisation ASEC ,Il sont libres depuis le  27/06/2020.

Ils étaient accusés de rébellion et de donner les informations aux radios Humura et Inzamba  travaillant à l’extérieur du Burundi, lors qu’ils revendiquaient  leurs droits et le dialogues avec le patron de l’ASEC Monsieur Ndikumana Abel, devant le bureau de l’ASEC. Cause, revendication de la hausse des salaires, l’octroi des congés et la cotisation à L’INSS.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s